English |  Deutsch |  Français |  Italiano |  Español
Archives historiques - 
Recherche:

Utilisez le signe + pour séparer les mots.
Période: Jour Mois Année Jour Mois Année
De 19
A 19
 
Filtrer les résultats: Emission Langue

L’apport historique des Chroniques :
les résultats d’un séminaire

Site spécial de l'UNIL dédié au séminaire

La radio suisse joue un rôle politique de premier ordre durant la Seconde Guerre mondiale, non seulement dans la défense spirituelle du pays, mais également comme outil de propagande politique et culturelle à l'extérieur des frontières. A la croisée de l'histoire des médias, de l'histoire politique et de l'histoire des relations culturelles internationales, le Service suisse des ondes courtes (SOC) est le seul média de l'époque qui s'adresse spécifiquement à un public situé hors des frontières nationales.

Compte rendu assez factuel des événements militaires de la Seconde Guerre mondiale ou bilan plutôt flatteur de la politique officielle, les bulletins d’information regroupés au sein de la base de données se doivent de ne pas être lus au premier degré : c’est bien un regard sur la réalité et non la réalité elle-même qu’ils décrivent.

Afin de mettre à distance ces documents, nous avons privilégié trois types d’approches étroitement complémentaires.

L'histoire du SOC pendant la guerre à travers ses chroniques radiophoniques

La première approche vise à analyser les chroniques radiophoniques dans ce qu’elles nous apprennent sur l’histoire et l’organisation du Service des ondes courtes pendant la guerre : quelles sont ses relations avec la presse écrite, qui sont ses chroniqueurs, à quel type de censure ceux-ci étaient-ils assujettis, quel est le public visé ?

«Radio killed the Newspaper Stars»

Les chroniques au coeur de la programmation du Service suisse des ondes courtes

La «voix de la mère-patrie»

Quand Pierre Béguin défend la censure

Les chroniques du jour: une information «objective et neutre»?

Une deuxième liste de sujets s’intéresse pour sa part au traitement de l’information. Au-delà des aspects factuels qu'elles proposent, les chroniques du jour sont le fruit d’un travail de sélection, d’un processus de décantation et de hiérarchisation menés par les journalistes. En ce sens, les chroniques reflètent bien un point de vue qu’il s’agit de décoder. Dans quelle mesure le SOC est non seulement un observateur mais aussi un relais de la politique étrangère menée par la Confédération?

Communi(qu)er : la Mobilisation générale

Pearl Harbour, attaque surprise ou provoquée?

Paris brûle-t’il?

Guerre des (m)ondes : L’URSS vue par le Service suisse des ondes courtes

Le SOC et les relations germano-suisses

La politique espagnole au prisme du SOC: le départ de Suñer en septembre 1942

God save Sulzer!

L'image de la Suisse dans le monde véhiculée par les chroniques politiques du SOC

Sur la base enfin des chroniques politiques – centrées sur les questions de politique intérieure –, le troisième angle d’attaque aborde les représentations que le SOC propose de la Suisse à l’extérieur par le biais de ses chroniques. Une approche qui nécessite une confrontation permanente entre l’image diffusée et les événements tels qu’on peut les reconstruire aujourd’hui par le biais des travaux des historiens.

L'effort de guerre, une opportunité d’émancipation pour les femmes?

Bataille des champs et guerre des ondes

Icônes militaires

Quelle place pour le mouvement ouvrier?

Une culture sous pression

La Suisse, un îlot démocratique au cœur de l’Europe?

Les chroniques face au durcissement de la politique d’asile

L’approvisionnement : rassurer et négocier

La neutralité suisse au service de la diplomatie

Les chroniques

Durant la Deuxième Guerre mondiale, le SOC diffusait des bulletins d’informations intitulés «Chroniques». Quotidiennes, les «Chroniques du jour» relataient les principaux événements de l’actualité suisse et internationale. Ces comptes-rendus étaient très factuels, sans commentaires.

Les journalistes du SOC diffusaient également des «Chroniques politiques» qui apportaient plusieurs fois par semaine un éclairage sur des événements ayant trait à la politique, à l’économie ou à la société en Suisse.

Il est à noter que les «Chroniques du jour» du SOC furent les premiers bulletins d’information directement produits par une rédaction radio en Suisse. A cette époque, les nouvelles étaient en effet rédigées et lues par des journalistes de l’Agence télégraphique suisse (ATS), société privée alors entièrement détenue par les éditeurs de journaux.

v.1.09