English |  Deutsch |  Français |  Italiano |  Español
Archives historiques - 
Recherche:

Utilisez le signe + pour séparer les mots.
Période: Jour Mois Année Jour Mois Année
De 19
A 19
 
Filtrer les résultats: Emission Langue
Chroniques du jour (CJ) - 07 JAN 1941 - Français
     [CJ-1941-01-07-FR]


Télécharger les fichiers

Aperçu rapide de l'OCR:
Mardi 7 janvier 1940
M&M,V.é.n.c.d.l.j. La com-é italien d'hier ne signalait pas encore la
chute de Bardia» Il mentionne aujourd'hui que ce point stratégique est
tombé aux mains de l'ennemi et précise que les pertes italeinnes en •$$#•$•£
morts, disparus,ff prisonniers et en matériel ont été lourdes. A la lecture
de com-é en se rappelle que M.Mussolini a promis de dire dans chaque cas
toute la vérité au peuple italien.
Il semble que les opérations britanniques dans le désert
libyque se sont déroulées en direction de Tobruk jusqu'aux positions les
plus avancées de cette place-forte. Il n'est encore guère possible de parler
d'un front constitué dans la région qui sépare Bardia de Tobruk. Les opérati
britanniques et italiennes ont lieu çà et là dans cet espace» et l'on ne
connaît encore rien de la tentative anglaise de concentrer l'attaque en
direction du sud contre les oasis fortifiées italiennes qui se trouvent
dans le désert, h,_e'•l,•l,é ni., ques
En Albanie» l'avance des troupes subit un ralentissement
en dépit de l'âpreté de la lutte. Rome parle de la réussite d'un coup de
main des troupes italiennes.
A Rome, le conseil des ministres S'est occupé aujourd'hui,
à coté des problèmes militairesqui retiennent l'attention,"]
de la situation financière du royaume. Le budget de l'Etat pour l'exercice
financier 1939 194-0 a enregistré des recettes pour 32 raioHdsde lires en
chiffres rondl*f$ÜfHüüüiiffüWi et des dépenses pour 6o milliards de
lires» Par conséquent le déficit s'élève à 28 milliards de lires. Ces chiffres
méritent une attention particulière. Mais on ne saurait toutefois
oublier que dans le vaste système autarchique des Etats de l'axe on n'accordi
qu'une signification restreinte à la nécessité de l'argent pour mener la
guerre. Sans ce camp, le mot fameux du maréchal Radètzki disant que pour
faite la guerre il faut 3 choses "De l'arggnt, de l'argent et encore de l'arj
gent* est devenu #£f un prScipe des plus relatifs.
la«77e.législature,des,Etats?Unishierf
En inaugurant i#iffMf$ *§$î f*i$*ffrï%f$îi le president
Roosevelt a donné lecture d'un message qui ne permet plus de douter que le
chef de l'Etat est absolument décidéJJÊmettre à la disposition de la G-B
toute la puissance morale et materielle de l'Amérique et cela aTune manière
encore plus accentuée que jusqu'à ce jour. M.Roosevelt est d'avis que le
peuple américain a un iàtérêt essentiel à la défense de àa G-B démocratique.
Il «««lava qu'une telle aide n'est pas un acte de guerre ni une violation
des règles de droit international. Notons avant tout cette déclaration
nouvelle que les Etats-Unis d'Amérique ne pourraient jamais approuver une
paix dictée par les agresseurs.
Et maintenant parlons de la ¿Suisse.
Tout dtabord signalons deux décisions qui intéressent $%
ttiaUMiMHiiÎîiîUUHUiUiiU l'état d'apprévisionnement du pays.
A partir du 1er Janvier 1941 l'exportation de colis ¡le secours en faveur
de personnes privées, de nationalité étrangère, a du être entièrement suspendue.
Les Suisses à ltétranger pourront toutefois encore recevoir un colis
de 2 kilos bruts de denrées alimentaires par mois L-U maximum i ttMl'iMil'i'
#Hi |M#411 II I iHiiîiUUÎiHMUîMÎU Bien que nous soyons contraints
de restreindre notre propre table, nous tenons à coeur de toujours venir
en aide à nos compatriotes établis à l'étranger, dans la mesure de nos
moyenss» pouj. imiua&ei' MOB
Et voici la 2e décison intervenue. Les liquidations de marda,
chandi8es ainsi que toutes operations analogues ont ete interdites.
Il est absèlument indispensable d'être économes de nos réserves et de les
réduire le moins possible. $f Hâtons 4tous de dire que cette erdonnanee
du département de l'économie publique n'est pas une mesure inflexible.
ou de transformation N , ,,
Dans les cas de cessation complete ou partielle d'une entreprise, ît$«f
HHîiUfàHtiiîitàii&tâiîii DES EXCEPTIONS & LA RÙGLE pourront
être accordées par l'autorité compétente.
A l'heure actuelle où les communications de la Suisse avec
le monde extérieur deviennent de plus en plus rares, il faut saluer avec
£4"fi! d'autant plus de satsifaction tout contact nouveau avec l'étranger.
C'est dans cet esprit que nous avons appris ces derniers jours qu'une
liaison radiotéléphonique directe a été établie avec le Portugal.
A maintes reprises nous avons relevé combien les circonstances
actuelles ont faitqpef tous les Confédérés doivent pratiquer comme une vertu
rationale le devoir de solidarité soit dans le domaine politique soit dans
le domaine social« CTest ce devoir que rappelle une communication de
l'office fédéral de l'industrie, des arts et métiers et du travail. Il est
fait appel à l'esprit de solidarité et d'entr'aide du patronat suisse auquel
on demande instamment de s'abstenir autant que faire se peut de renvois de
personne lis employeurs sontinvités à utiliser leurs res39ur«es de travail
de manière à occuper le plus grand nombre de personnes possible. On recommand
en outre aux établissements qui n'ont pas encore ajusté leurs salaires au
coût actuelle la via de s'efforcer de faire un pas dans cette voie«
Cet appel BiFsefifeBça un écho de reconnaissance auprès des employés et nous
ne doutons pas que les employeurs donneront euite L 1Tinvitation qp.i leur
Et mainenantf¥&ÎI, en attdt les d.i. de 1* ts v.é. quel;- s
airs du c nton d *App :nz ¡11.
v.1.09