English |  Deutsch |  Français |  Italiano |  Español
Archives historiques - 
Recherche:

Utilisez le signe + pour séparer les mots.
Période: Jour Mois Année Jour Mois Année
De 19
A 19
 
Filtrer les résultats: Emission Langue
Chroniques du jour (CJ) - 01 JAN 1942 - Français
     [CJ-1942-01-01-FR]


Télécharger les fichiers

Aperçu rapide de l'OCR:
Chronique de la journée» 1er janvier 1942.
Mesdames et Messieurs» "
Iretiiliez écouter notre chronique quotidienne de l*ann.ée -
'.¿$¡.42. ' ,|;';|'?! ' jj?
Si l*on voulait très- brièvement caractériser la situation
pllitaire en;ce début d'année?-» nous croyons qu'on pourrait le faire
ainsi » succès japonais en ÊxtrêWe Orient j succès ruesë marqués en deux:
secteurs de l'immense front européen; situation encore indécise en
PermettôZ*»noùsi de reprendre» à la lueur des informations du jour»
ces trois pointe»1 -
:-.La; situation des -défenseurs américains'--et jS'tirfJIIH» des :J:?hilifi#
pines apparaît comme désespérée«. Il faut s'attendre d'un moment à
1''autre a. l'annonce' de la- reddition de MandUe* _ #e' l'avis même des
commentateurs autorises des Etats-Unis» ee; te* rexddlfrion 'devrait,; ; entrai«»
ner la fin de la résistance des troupes du général Mae Arthur»
Ses Japonais» d'autre part» font des efforts considérables
en Malai sie comme en Chine» Singapour et la liberté dé la route
birmane» essentielle pour le ravitaillement des armées de Chaag**Kaii*
CheJc¿ sont les deux enjeux de- cette partiel complexé* A oe propos ,
on relèvera voie déclaration- de l *Churchil» faite à Ottawa» seien
laquelle il faut compter avec une tore bataillé prochaine pour la
route de Birmanie et.d'après- laquelle également» le Premier anglais
expfcime sa eenfiha.ee'. de voir Sing pèttr résister »Victorieusement.
En Afrique» c*est totïajçnars lal,lùfete des blindés dans le
weeteur d'Agedabia. Chacun des partis annoncent de grandes pertes
de l'adversaire en chsrs et autres moyens mécaniques* Il est é vident
que le vainqueur .sera celui qui disposera le plus aisément de
renforts et de ravitaillement**- *
En Bussie» une communication officielle du bureau d'information
soviétique a un accent de victoire» Elle annonce à la fois
la reprise de la ville de Kalouga, à quelque l8o km au sud ouest de
Moscou» et xxae défaite ääSXXäX du général Guderian quiest le
grand maître des forces allemandes opérant dans ce secteur» Venant
après la nouvelle de la reprise de Kertch et de Féodosie» complétée
",.. :'' - -'-' . :v" $
par des precisions sur les divisions de la Wehrmacht qui auraient'.-;.';
subi, sxkxtsxiM. dans 3A dernière semaine de décembre» une série d'échecs»
marqués» cette communication semble enthousiasmer les Russes et
leurs alliés« Il convient cependant de faire observer que les
Susses, qui annoncent que les Allemands continuent leur retraite
vers l'ouest, ne citent pas de chiffre de prisonniers, ce qui
laisse penser que les mouvements de la Wehrmacht restent ordonnée
et, peut-être, concertés.
Le jour de l'an, »en Suisse, a été avant tout souligné par une
allocution radiodiffusée de K.Etter, qui assume, pour la seconde
fois, la présidence de la Confédération. Beaucoup d'entre vous
ont peut-être capté cette émission qui s*eat faite à 13 haares,
heure suisse» Rappelant que la dernière fois »ù il eut l,«ccasi»oe de prendre la parole au micro fut le 28 août 1939»f» (t?ä äTTp1lía veille
de l'ouverture des hostilités en Europe, le président Etter
relève que les exortations qu'il adressa alors au peuple suisse
au nom du Conseil fédéral, gardent toute leur valeur» Sans doute
sommes-nous, par l'effet d'un privilège que personne dans le pays
ne sous-estime, épargnés par la guerre» Mais notre route» à nous
aussi., devient chaque jour plus difficile» C*est devant des épreuves
dures que nous nous trouvons placés. Jamais la collaboration
de tous n*a été aussi nécessaire pour tenir et durer» Bésumant en
une formule le souci du gouvernement central et celui des
gouvernements cantonaux, M»Etter a déclaré qu*ils se préoccuppent
d'une question qui les englobe toutes i donner à notre peuple du
travail et du pain et maintenir la Suisse dans la liberté et
l'honneur au milieu de la tourmente actuelle»
Le Palais fédéral à Berne a vu se dérouler, dans la matine e
la cérémonie traditionnelle de la réception diplomatique du
Nouvel-An. Ce fut tout d'abord le général Guisan qui vint présenter
ses voeux au président de la Confédération. Puis les représentants
des autorités cantonales, communales et bourgeoisiales de Berne
en firent autant» Enfin, en groupes soigneusement constitués par
le chef du protocole, les chargés de missions étrangères en Suisse
vinrent, en grand uniforme, saluer le représentant de l'Etat
auprès duquel ils sont accrédités» En une heure, la public bernois
toujours friand de ce spectacle, put Voir défiler les aoe ministres
des nations dont, la majorité sont maintenant en guerre les unes
Mentionnons, pour terminer, que ce 1er janvier 1942 voit
entrer en vigueur, le code pénal suisse unifié qui- Êut, après quaran.
te ana de preparation, adopte par le peuple en I93S» . . ¡v
v.1.09